Autochtoniser Montréal

18 octobre 2017

Autochtoniser Montréal est une exposition publique qui se déroule pendant le Sommet Mondial du Design. Elle explore les moyens d’assurer la présence des cultures Inuit et des Premières Nations dans la ville. Alain Fournier a été invité à participer à plusieurs séances de travail du Comité consultatif d’ Autochtoniser Montréal. En collaboration avec Véronique Rankin (coordonnatrice de la recherche et de l’amélioration continue du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec), ils ont imaginé un projet appelé Des armes à la parole qui réinvente la Place d’Armes dans le Vieux-Montréal. L’idée est d’inscrire sur la place un cercle de réconciliation autour du monument Maisonneuve, symbole colonial de la fondation de Montréal. Le projet invite les artistes des 11 nations autochtones du Québec à concevoir un «bâton de la parole», représentant leur culture et leurs valeurs. Le douzième bâton représenterait tous les nouveaux arrivants. Les bâtons seraient positionnés en cercle autour du monument avec des informations multimédia sur chaque nation, animées la nuit avec un spectacle son et lumière. Les bâtons de la parole font partie des traditions autochtones et symbolisent le respect de chaque voix. Le projet est présenté du 16 au 25 octobre 2017 – Hall Viger, Palais des Congrès de Montréal. L’événement est gratuit et ouvert au public.

 

En ce territoire non-cédé de tous les Premiers Peuples qui ont marché et habité sur ces lieux, voici les artistes qui ont participé ou qui ont montré un intérêt à participer au projet:

Jacques Newashish – Nation Nehirowisiw
Sylvain Rivard – Nation Waban-Aki
Nadia Myre – Nation Anishnabeg Kitigan Zibi
Mattiusi Iyaituk – Nation Inuit
Ginette Kakakos Aubin – Nation Wolastoqiyik
Renée Condo – Nation Mi’gMaq
Christine Sioui-Wawanoloath – Nation Wendat
Mattijusi Manukuluk Iyaituk – Nation Inuit
Geneviève Cadieux – Nation des nouveaux arrivants

Retour à la liste des nouvelles