Une poète des Premières Nations à l’honneur chez EVOQ : Salle Joséphine Bacon

24 octobre 2018

Tshima minu-takushinieku ute

EVOQ a reçu la visite d’une grande dame de la littérature des Premières nations , Mme Joséphine Bacon. La poète Innu recevait un hommage particulier, comme elle le dit si bien : « on lui a donné une éternité de son vivant! ».   Nous avons invité Mme Bacon à inaugurer une salle portant son nom au cœur de nos bureaux. Cette salle cachait un mur poétique, un mur à messages qu’elle a eu l’honneur de dévoiler, on y retrouve l’un de ses poèmes dans les trois langues : L’Innu aimun, le français et l’anglais.

Voilà près de 40 ans qu’EVOQ travaille auprès des communautés autochtones du Canada, nous mettons notre savoir-faire et la magie de l’architecture au service du processus de décolonisation, de réappropriation et d’autochtonisation.

Pour cette salle intime, havre de paix au cœur de l’activité trépidante d’un atelier d’architecture, le nom de Joséphine Bacon s’est imposé tout naturellement. Cette voix Innu à la fois riche et apaisante va nous inspirer, nous accompagner et veiller sur nos réflexions et notre travail de création.

Pakushenitamun takuan nete meshkanau ka pitshiut kie ne uinakanuat Papakassiku, Missinaku, Uhuapeu mak Uapishtanapeu.

 

 

Retour à la liste des nouvelles